Florence – carte, plan de visite, attractions, hébergement, faits intéressants

Florence, vue depuis le point de vue de la Piazza Michelangelo

Dans les fumées de la science et de l'art

Beaucoup de gens ont un gros problème avec Florence. Tout le monde sait que la ville est belle, étonnante, unique et remplie de l'atmosphère de la Renaissance. La Renaissance qui, selon l’opinion populaire, est apparue comme un rayon de lumière après le sombre Moyen Âge. La lumière qui a illuminé nos esprits, ouvrant un nouveau chapitre de l’histoire de l’humanité.
De nouveaux concepts de philosophie, de science et d'art ont été créés et, dans leur sillage, les gens ont créé des choses qui restent inégalées à ce jour (par exemple, le dôme de la cathédrale de Florence est toujours le plus grand dôme du monde, construit en... briques). . Il suffit de citer les noms de quelques personnages de la Renaissance étroitement associés à Florence : Léonard de Vinci, Michel-Ange Buonarroti, Giorgio Vasari, Niccolo Machiavel et même la famille Médicis, qui a soutenu financièrement le développement de la science et de l'art à Florence.
En fin de compte, l’histoire a reconnu que la Renaissance qui a changé le monde est née à Florence. La date symbolique de la naissance de l'art de la Renaissance est marquée par un événement banal lié au concours pour la meilleure conception des portes du baptistère florentin (d'ailleurs, il s'agissait du premier concours artistique de l'histoire de l'art). Sept œuvres ont été soumises, mais le concours a été dominé par une idée à la fois extrêmement inhabituelle et délicieuse, signée Lorenzo Ghiberti. Le projet s’est avéré si innovant et révolutionnaire qu’il a établi une frontière historique entre l’art médiéval et l’art de la Renaissance.

Florence quelque part dans les rues secondaires, à quelques pas du sentier principal

Atterrissage difficile

En se promenant dans les rues de la ville, on a l'impression que la Renaissance ici est toujours en cours et il est difficile d'imaginer qu'elle s'arrête un jour. Il semble qu'à Florence on marche la tête dans les nuages... jusqu'à ce que soudain la terre frappe à votre porte, en la personne d'un vendeur ambulant de souvenirs bon marché, d'un escroc ou, pire encore, d'un petit voleur qui videra effectivement vos poches pendant que vous vous faufilez dans les rues bondées.
Florence est une victime typique de sa propre attractivité et de sa popularité. La ville attire des foules de touristes, et les touristes attirent des foules de gens qui veulent gagner de l'argent rapidement et facilement. Lorsque je me suis arrêté un instant sur la place principale, devant la cathédrale, pour observer de loin l'ampleur de la foule, j'ai eu l'impression que les effectifs des deux groupes étaient similaires. Touristes et amateurs d'argent rapide, chasseurs et leurs victimes, moitié-moitié ! Nous pouvons donc affirmer avec certitude qu'à Florence, il existe une compétition constante de la Renaissance pour le meilleur moyen d'obtenir rapidement et efficacement de l'argent d'un touriste. Il n’y a pas d’échappatoire à cela. Il est clair pour quiconque est allé à Florence que cette ville va vous arnaquer. Si vous y êtes préparé, l’échelle sera simplement plus petite, mais dans tous les cas, soyez prêt à faire face aux dépenses.

Mes erreurs

Je parie qu'en lisant le paragraphe précédent, vous avez pensé que puisque tout le monde à Florence doit payer trop cher pour quelque chose, cela m'est arrivé aussi. Et quoi? Bien sûr!

Le premier piège Elle s'est déjà présentée sur le parking. À l’époque, je n’étais pas encore très intelligent (peut-être parce qu’il n’existait pas de blog sur lequel quelqu’un pourrait écrire à ce sujet) et j’ai choisi le mauvais parking. Je suis arrivé plus ou moins là où je voulais, mais pas exactement là où j'en avais besoin. Il me semblait alors qu’il n’y aurait pas de grande différence. Un parking est un parking. Il y avait une liste de prix à l'entrée, que j'ai consultée, mais que je n'ai pas examinée. Cela ressemblait partout : répartition en plusieurs groupes de véhicules selon la taille, et les prix correspondants. Plus élevé que dans d'autres villes, mais vous savez : Florence.
J'ai découvert la punition après être retourné à la voiture. Il s'est avéré que la répartition en groupes de véhicules est différente de ce à quoi on pourrait s'attendre et ma petite voiture (KIA Ceed) ne rentre pas dans le groupe des petites ni même des moyennes. Elle fait cependant partie du groupe des plus grandes limousines, au même rang que la Mercedes Classe S.
j'ai fini par payer 80 EUR pour 4 heures de stationnement.

Deuxième erreur a eu lieu quinze minutes après avoir garé la voiture. Il faisait chaud, alors nous avons réagi instinctivement lorsque nous avons vu de la glace être mise dans une tasse avec une petite spatule. Nous nous sommes immédiatement dirigés vers le glacier (c'était près du Pont de Vecchio). Sur le seuil de l'entrée, nous avons croisé un touriste allemand, pâle d'impression, qui quittait le glacier les yeux terrifiés. Elle tenait le reçu dans une main et une tasse de glace dans l'autre. En même temps, elle marmonnait quelque chose d'inintelligible dans sa barbe, regardant alternativement la glace et le ticket de caisse. Cela n’a pas accru notre vigilance.
Nous sommes entrés. Sur le mur au-dessus du comptoir, derrière le vendeur, se trouvait une liste de saveurs en plusieurs langues, sans prix. Cela n’a pas non plus accru notre vigilance.
Le vendeur nous a donné les parfums que nous avions choisis puis nous a remis un morceau de papier avec lequel il nous a dit de nous rendre à la caisse. À partir du moment où j’ai entendu le prix de la glace à la caisse, je ne me souviens plus de ce qui s’est passé. Je pense que je me suis évanoui. Ma famille prétend que j'étais stable sur mes pieds, mais j'ai quitté le glacier dans un état similaire à celui du touriste allemand que j'avais croisé plus tôt.
Facture pour quatre glaces (4 x 1 boule) : 56 EUR

Troisième situation c'était un acte de rue ordinaire. Il y a toujours une foule nombreuse devant la cathédrale de Florence. Toute la superficie de la place est occupée alternativement par des touristes et des commerçants. Il n’y a pas de division ici entre une zone pour les commerçants et une zone pour les touristes. Les commerçants déposent leurs marchandises directement sur le trottoir, souvent au milieu de la place, alors lorsqu'on admire la cathédrale la tête haute, il faut faire très attention à ne marcher sur rien. Il ne me serait jamais venu à l’esprit que les traders voudraient quelque chose de complètement différent ! Tout le monde sait que la plupart des touristes n'achètent pas de cadeaux ringards à Florence. Alors comment faire pour que quelqu'un comme lui achète quelque chose de toute façon ? Faites-lui simplement détruire quelque chose au stand et payez-le. Facile?
C'est ce qui s'est passé dans mon cas. Je marchais lentement, la tête penchée vers le haut, quand soudain quelqu'un m'a bousculé. Cela m'a fait perdre l'équilibre et m'a fait trébucher de deux pas sur le côté. Dans la deuxième étape, juste avant de retrouver mon équilibre, j'ai posé mon pied... sur le visage de Mona Lisa. Ici, sur le trottoir, il y avait des tirages de diverses œuvres de Léonard de Vinci (à partir d'une imprimante à jet d'encre sur papier à dessin), qui étaient vendues comme souvenirs de Florence. Bien sûr, même le chien à la patte boiteuse ne s’intéressait pas à eux.
Le vendeur a ramassé sur le trottoir un portrait de Mona Lisa avec la bande de roulement de ma chaussure imprimée avec goût sur le dessus et a exigé une indemnisation d'un montant de 200 euros. Les négociations ont duré longtemps. Le vendeur était soutenu par ses collègues des étals voisins, debout derrière moi, ce qui était censé augmenter la pression. j'ai finalement payé 50 EUR (pour quelque chose qui valait peut-être 2 EUR) et le portrait de "Mona Lisa avec un chemin de table" est devenu ma propriété.
Au bout d'un moment, alors que nous traversions à nouveau la place, l'homme qui m'avait heurté plus tôt et m'avait fait perdre l'équilibre se tenait devant un étal en tant que vendeur.

Pourquoi est-ce que j'écris ceci ?

Florence est une ville fantastique et captivante. Je ne peux pas imaginer visiter la Toscane sans une solide visite à Florence. Il faut cependant être préparé à ces visites afin d'en tirer le meilleur parti. Si vous êtes préparé aux phénomènes de rue qui se déroulent ici, vous vivrez de nombreuses expériences formidables à Florence. Si vous venez ici sans en être conscient, vous pourriez devenir victime des escrocs locaux et cela pourrait gâcher votre humeur, votre séjour et vos souvenirs. Il serait dommage que cette ville merveilleuse, qui offre tant d'expériences fantastiques, ait de mauvaises associations en raison d'erreurs qui pourraient être évitées.

Florence

Florence est un bon début

Pour la plupart des touristes, Florence n’est pas la seule destination en Toscane. C'est souvent un point de départ (en raison de la proximité de plusieurs aéroports) et un point de départ pour découvrir toute la région. Un itinéraire complet pour visiter la Toscane avec des cartes se trouve dans l’entrée : Toscane – plan et carte du tourisme – [cliquez]
Si vous arrivez ici en avion, vous pouvez continuer votre visite en transports en commun ou en voiture de location. Certaines personnes décident de ne pas louer de voiture auprès d'une société de location parce qu'elles n'ont aucune expérience en la matière. De nombreuses personnes craignent également que louer une voiture coûte plus cher que voyager en train ou en bus. Beaucoup de choses ont changé dans ce domaine ces dernières années et louer une voiture est devenu beaucoup plus facile, plus sûr et moins cher. De nos jours, on trouve souvent des offres de location bon marché et sûres (avec une assurance automobile complète contre les dommages), il suffit de savoir où et comment chercher. J'ai écrit un guide séparé sur ce sujet, qui explique de manière simple des choses qui peuvent sembler difficiles à première vue. Il propose également une recette spécifique, étape par étape, pour louer une voiture sans carte de crédit et sans caution. Lire: Italie – location de voiture sans caution ni carte de crédit [GUIDE]

Si le guide lui-même ne suffit pas, vous pouvez également lire mon rapport sur la location de voiture en Italie, accompagné de copies des documents du processus de réservation et de la société de location elle-même : Bari – location de voiture – [cliquez]

Où se trouve Florence ?

Florence est située au centre de l'Italie, au pied des Apennins, et est la capitale Toscane.
L'emplacement privilégié de Florence est mieux visible sur la carte ci-dessous. Depuis la ville, il est facile de se rendre dans le nord de l'Italie et vous pouvez pratiquement vous rendre partout en une journée. Si vous dirigez vos pas vers le sud, vous atteindrez rapidement Rome, et puis Naples et continuer vers Pouilles et d'autres régions.

Localisation de Florence sur la carte de l'Europe et de l'Italie

Plan de visite de Florence

Au début de la planification, il y a toujours un problème de savoir par où commencer. Cette fois, nous commencerons par quelques informations importantes dont vous aurez besoin avant même de commencer à planifier. Dans le cas de Florence, c'est très important car nous avons affaire à des restrictions que la ville introduit délibérément pour soulager le centre-ville. Cela se traduit par un très grand intérêt pour les attractions, ce qui se traduit par une disponibilité limitée des billets (il y a généralement beaucoup moins de billets que de personnes intéressées).

Florence ZTL - Aire de stationnement limitée

À Florence, il existe une vaste zone à circulation automobile limitée, marquée ZTL (Zone de circulation limitée). La circulation automobile dans cette zone est sévèrement limitée et, en bref, les touristes ne sont pas autorisés à y entrer. L'exception concerne le trajet en voiture jusqu'à l'hôtel, à condition que votre hôtel soit situé dans la zone ZTL. Dans une telle situation, vous devez contacter l'hôtel à l'avance pour déterminer comment vous devez vous comporter lors de l'entrée dans la zone ZTL.
Il est également interdit aux voitures non autorisées à entrer dans la zone ZTL de stationner dans les parkings situés à l'intérieur de la zone ZTL, même s'il y a des places libres. Vous ne devriez tout simplement pas être ici !
L'entrée non autorisée dans la zone ZTL entraîne une amende élevée. Il n'est pas nécessaire de se faire prendre. La zone est surveillée et le suivi est régulièrement analysé, je ne recommande donc aucune combinaison.
L'entrée accidentelle dans la zone ZTL est pratiquement impossible, car chaque entrée est clairement indiquée par des panneaux et des feux de signalisation (je ne m'attends pas à ce que quiconque traverse un feu rouge sans lire le panneau).
Bien entendu, il existe des intervalles de temps étroits pendant lesquels l’entrée dans la zone est ouverte. Cela s'applique principalement aux heures de nuit et à certains jours de la semaine, et les règles ne sont pas faciles à retenir. L'ensemble de la zone ZTL de Florence est divisée en cinq sous-zones (marquées par les lettres A, B, O, F et G), et chaque sous-zone a des règles légèrement différentes. Selon moi, respecter ces règles juste pour se garer 300 mètres plus près n'a absolument aucun sens. De plus, lorsque l'entrée dans la zone ZTL est possible sans restrictions, les feux tricolores passent du rouge au vert et cela explique le problème de pouvoir entrer dans la zone ZTL.

Cependant, si quelqu'un a besoin de vérifier les règles actuelles d'entrée dans la zone ZTL, j'en poste des règles détaillées. plan de la zone ZTL à Florence – [cliquez] et un lien vers les actuels règles et plages horaires de la zone ZTL – [cliquez].
Je n'inclus pas les données ci-dessus directement dans cette entrée car elles changent de temps en temps et je ne voudrais induire personne en erreur. Il est préférable d'utiliser les données sources actuelles.

Pour nos besoins, j'ai préparé une carte spéciale légèrement simplifiée de la zone ZTL. J'ai supprimé la division inutile en cinq sous-zones et J'ai balisé plusieurs grands parkings bien situés à la limite de la zone ZTL. Vous pouvez y accéder sans craindre de violer la frontière de la zone ZTL et ils sont proches des attractions qui nous intéressent. De plus, j'ai ajouté une carte des attractions et un itinéraire touristique approximatif à la carte de la zone et des parkings. De cette manière, une carte a été créée contenant toutes les informations nécessaires pour planifier facilement l'arrivée, le stationnement et les visites touristiques à Florence.

Superficie de la zone ZTL, emplacement des parkings pratiques et emplacement approximatif des attractions de Florence

Ci-dessous se trouvent les coordonnées des parkings indiqués sur la carte. Des parkings accessibles à tous les touristes car situés en dehors de la zone ZTL. Je pense que cela vous rendra la vie beaucoup plus facile.

P1 – Parking souterrain: Parcheggio Beccaria, coordonnées GPS:
43°46’10.7″N 11°16’15.3″E
43.769627, 11.270909 - cliquez et définissez votre itinéraire

P2 – Stationnement à plusieurs étages: Firenze Parcheggi – Parterre, coordonnées GPS :
43°47’07.9″N 11°15’44.7″E
43.785527, 11.262414 - cliquez et définissez votre itinéraire

P3 – Stationnement extérieur: Parcheggio Vittorio Veneto, coordonnées GPS :
43°46’31.7″N 11°14’09.8″E
43.775473, 11.236048 - cliquez et définissez votre itinéraire

P4 – parking au belvédère de Florence: Parcheggio Viale Michelangiolo, coordonnées GPS :
43°45’45.6″N 11°15’53.0″E
43.762671, 11.264726 - cliquez et définissez votre itinéraire

P5 – parking souterrain: Parcheggio Stazione Fortezza Fiera, coordonnées GPS :
43°46’57.6″N 11°14’44.9″E
43.782656, 11.245808 - cliquez et définissez votre itinéraire

P6 – parking souterrain: Parcheggio Sant'Ambrogio Firenze, coordonnées GPS :
43°46’12.9″N 11°16’06.7″E
43.770246, 11.268524 - cliquez et définissez votre itinéraire
la rue menant à ce parking n'appartient pas à la ZTL, mais tout ce qui se trouve au-delà de la rue d'accès est déjà une zone ZTL

Billets d'attractions

Les billets pour les attractions sont toujours le point le plus faible de tout plan. Imaginez simplement que vous êtes à destination et qu'il y a une file d'attente à la caisse pendant une heure (ou plus). Vous pensez, OK, j'attendrai. Je vais me débrouiller d'une manière ou d'une autre. Au bout d'une heure, vous êtes au guichet et demandez un billet, et la dame au guichet vous dit que la prochaine entrée disponible pour l'attraction est dans deux heures... Que faites-vous ?
Vous achetez un billet et attendez encore deux heures, ce qui gâche toute votre journée ? Ce jour-là, vous ne pourrez pas voir tout ce que vous vouliez.
Ou peut-être renoncez-vous à entrer dans l'attraction que vous souhaitiez vraiment et pour laquelle vous avez parcouru des milliers de kilomètres ? Rien que d'y penser, ça me rend malade. D’autant plus que je me suis retrouvé plusieurs fois exactement dans cette situation.
Il y a au moins un endroit à Florence où il y a d'énormes files d'attente la majeure partie de l'année et où il est tout simplement impossible d'acheter un billet sans préavis. Il s'agit de la Galerie des Offices, l'un des musées les plus importants et les plus beaux du monde. Au cours de la saison, plusieurs autres lieux peuvent s'ajouter à la liste des attractions difficiles d'accès en raison de l'affluence. Mais peut-on faire quelque chose ?

De nos jours, le problème peut être facilement résolu. Comment?
De nombreuses installations vous permettent d'acheter des billets à l'avance en ligne. S'il y a une telle opportunité, je l'utilise toujours. J'achète un billet pour un jour précis, et s'il est nécessaire de choisir une heure d'entrée, je choisis celle qui me convient le mieux et qui correspond à mon projet. Le jour de la visite, j'évite toute la file d'attente et j'entre avec un billet préalablement acheté. Habituellement, il existe même des entrées séparées sans file d'attente pour les détenteurs de ces billets préalablement achetés.

Dans cet itinéraire, à côté des descriptions des attractions, j'inclurai des liens vers la vente de billets d'entrée via Internet. Ce n'est pas possible partout et ce n'est pas nécessaire partout, mais là où c'est possible, vous trouverez un lien.

Les forfaits de billets – une option intéressante

Les forfaits de billets semblent être une option intéressante. Vous achetez des billets pour plusieurs attractions à la fois. Vous pouvez souvent trouver des promotions et le prix que vous payez pour le forfait peut être moins cher que la somme des billets individuels.

Au moment de la rédaction de ce texte, les packages suivants semblent être une proposition intéressante :

Billets Passepartout 5 Jours – [cliquez], qui comprend:
– entrée coupe-file à la Galerie des Offices
– entrée coupe-file au Palais Pitti
– entrée gratuite aux jardins de Boboli
– entrée gratuite au Musée Archéologique National
– entrée coupe-file au Musée Opificio delle Pietre Dure

Florence Pass – [cliquez], qui comprend:
– entrée au Dôme de Brunelleschi
– entrée au Beffroi de Giotto (valable 72 heures)
– entrée au musée Opera del Duomo (valable 72 heures)
– entrée à Santa Reparata (valable 72 heures)
– entrée gratuite à la cathédrale de Florence
– entrée coupe-file à la Galerie des Offices
– entrée coupe-file à la galerie de l'Académie
– l'entrée à la salle avec la sculpture du David de Michel-Ange et à toutes les expositions de la Galerie de l'Académie
– audioguide numérique de la Galerie de l'Académie
– application d'audioguide avec plus de 70 attractions à Florence, visualisations, descriptions et commentaires audio d'experts locaux, cartes numériques interactives et navigation (pas de langue polonaise disponible)

Vous pourriez être plus intéressé par un forfait de billets différent. Vous pouvez vérifier les options disponibles sur ce lien : Florence toutes les cartes de ville et forfaits de billets – [cliquez]

Utiliser les coordonnées GPS

Pour chaque attraction, je fournis des coordonnées GPS précises. Cela ne semble peut-être pas particulièrement utile à première vue, mais en pratique, c'est exactement le contraire. Grâce à ces coordonnées, vous n'avez pas à vous en tenir à un itinéraire touristique spécifique. Vous pouvez explorer la ville essentiellement comme vous le souhaitez.
Comment utiliser les coordonnées GPS en pratique ? Cliquez simplement sur le lien à côté d'eux. Ensuite, la navigation s'ouvrira dans votre téléphone et déterminera automatiquement le chemin vers la destination, mais ... vous n'êtes pas obligé de suivre ce chemin ! Marchez comme vous le souhaitez, où vous en avez envie, et traitez l'indication sur votre téléphone uniquement comme une information indiquant si vous approchez de votre objectif ou si vous avez déjà pris la mauvaise direction. Après tout, visiter une ville ne consiste pas à emprunter le chemin le plus court, mais à profiter de son atmosphère. Grâce aux coordonnées GPS, vous n'avez pas à vous soucier de vous perdre, et en même temps vous avez une liberté illimitée pour explorer.
En bref : cliquez sur les coordonnées, promenez-vous et vérifiez de temps en temps si vous vous déplacez dans la bonne direction. Sans nerfs, sans stress, avec plaisir. Simple et beau !

Florence – carte des attractions touristiques

Nous avons déjà réglé d'importantes questions d'organisation et de topographie initiale de la ville. Il est donc temps de parcourir les cartes des attractions. Vous avez déjà une idée approximative de la situation des principales attractions de Florence les unes par rapport aux autres. Ils étaient localisés sur la précédente carte de la ZTL et des zones de stationnement. Ici, je publierai une carte supplémentaire, limitée uniquement à la zone où se trouvent les attractions qui nous intéressent. Réduire la zone de la carte la rend plus précise.

Florence – carte, attractions touristiques et plan de visites

Florence – plan de visite

A partir de ce moment, planifier votre visite devient très simple. Selon l'endroit où vous vous trouvez au début de la visite (un des parkings ou la gare), vous pouvez commencer votre visite depuis n'importe quelle attraction. L'ensemble du parcours est une boucle fermée, donc quel que soit votre point de départ, vous reviendrez au point de départ à la fin du voyage. En utilisant les coordonnées GPS et la navigation sur votre téléphone, vous pouvez explorer Florence sans restrictions, en changeant la direction et même l'ordre et le nombre des attractions.
Pour les personnes qui ont moins de force ou qui seront simplement en moins bonne forme ce jour-là, ou que le soleil vous fera perdre l'envie de réaliser un programme intensif, il est possible de raccourcir le parcours. Après le numéro (9) - Palais Pitti, vous pouvez aller directement au numéro (10) - Place Michel-Ange, en sautant les numéros (9.1) - Jardin de Boboli, (9.2) - Musée de la Porcelaine, (9.3) - Jardin et Villa de Bardinia.

C'est comme ça que je l'ai imaginé. Grâce à cela, le plan devient universel, peut être utilisé de différentes manières et adapté au temps, aux forces et à la volonté disponibles.
Amusez-vous à explorer!

Descriptions détaillées des attractions de Florence

1. Cathédrale de Santa Maria del Fiore (Cattedrale di Santa Maria del Fiore)
Cathédrale Santa Maria del Fiore et clocher de Giotto, Florence

Ce n'est qu'en vous plaçant face à face avec la cathédrale de Florence que vous vous ferez une véritable idée de la taille et de la puissance de cet édifice. Aucune photo, même les plus suggestives, ne peut rendre compte de l’énormité et de la complexité de cette structure. Eh bien, la quatrième plus grande cathédrale du monde doit être impressionnante. Seules trois cathédrales sont plus grandes que celle-ci : St. Pierre à Rome, Cathédrale St. Paul à Londres et le Duomo à Milan. Quiconque a déjà vu au moins une de ces trois cathédrales et se trouve maintenant devant celle de Florence pensera que quelque chose ne va pas ici. Le bâtiment de Florence semble un peu plus grand. Pourquoi?
Notez qu’il y a généralement beaucoup d’espace devant d’autres cathédrales massives. Il y a une place, il y a de l'espace, il y a beaucoup d'air. La cathédrale de Florence est prise en sandwich entre d'autres bâtiments de la ville et sa forme remplit presque toute la place. L’endroit où elle se trouve ne lui était pas destiné. Auparavant, il y avait ici une église beaucoup plus petite (Santa Reparata) et la cathédrale a été construite à sa place, en utilisant davantage l'espace récupéré de l'église. Les bâtiments adjacents, actuellement assez impressionnants, ressemblent à des miniatures. Cette relation entre les bâtiments adjacents souligne en outre la taille de la cathédrale, et on gagne une proportion qui nous fait prendre conscience de la puissance de cet édifice.
Ajoutez à cela le fait que le plus grand dôme en brique du monde (conçu par Filippo Brunelleschi) domine la quatrième cathédrale du monde. Il s'agit d'une construction dont la mise en œuvre était largement considérée comme impossible, et seuls Filippo Brunelleschi lui-même croyait à sa mise en œuvre réussie (même s'il commençait périodiquement à en douter) et les Médicis, qui voulaient réaliser quelque chose d'inatteignable. Et il faut reconnaître qu’ils ont réussi. Près de 600 ans se sont écoulés et le dôme de la cathédrale de Florence reste la plus grande réalisation humaine de ce type en matière de construction.

La construction de la cathédrale a duré 140 ans (premiers travaux : 1296, consécration : 1436), mais l'histoire réelle de sa construction est beaucoup plus longue et intéressante. Outre les innombrables aventures liées à la réalisation de l'impossible, à savoir la construction du dôme, une histoire intéressante est également associée à la façade colorée. La conception originale d'Arnofla di Cambio n'a été qu'à moitié achevée puis démolie en 1578. Pourquoi? Je ne sais pas, mais le reste de l'histoire est encore plus intéressant. Un nouveau concours pour la conception de façades a été annoncé. Cela n’a pas été résolu car tous les projets ont été rejetés. Qu'y avait-il à faire ? Un autre concours devait être annoncé. Malheureusement, le résultat fut le même : tous les projets furent rejetés. D'autres concours furent annoncés et des projets rejetés pour les prochains… 300 ans !!! La solution n'est venue qu'en 1871, grâce au projet d'Emilio de Fabris. Les travaux furent achevés six ans plus tard. La façade est recouverte d'une mosaïque tricolore composée de trois types de marbre :
– marbre blanc – importé de Carrare
– marbre vert – importé de Prato
– marbre rose – importé de la Maremme
Si l'on prend également en compte la durée de construction de la cathédrale, on peut affirmer que Santa Maria del Fiore a été construite pendant 600 ans.

Fait intéressant:
Lors de travaux de rénovation dans le sous-sol de la cathédrale de Santa Maria del Fiore, les restes de la structure de l'ancienne église de Santa Reparata ont été découverts. Il y a quelque temps, la découverte a été mise à la disposition des visiteurs.

Billets d'entrée
L'entrée à la cathédrale de Santa Maria del Fiore est gratuite. Il y a souvent une longue file d'attente devant l'entrée, mais n'ayez pas peur car elle avance assez rapidement. Depuis quelques temps, une solution de téléchargement obligatoire et payant (2,5 euros) d'un audioguide a été testée à l'entrée de la cathédrale. Il s'agissait de réduire le bruit généré par les touristes à l'intérieur de la cathédrale et ainsi permettre à plus de visiteurs d'être admis en même temps (les touristes avec audioguides génèrent beaucoup moins de bruit). Je ne sais pas si cette solution fonctionne toujours, ou peut-être a-t-elle été remplacée par une autre idée.

L'entrée est payante :
– au dôme (Cupola di Brunelleschi),
– au sous-sol de la cathédrale (Santa Reparata)
– au musée de la cathédrale (Museo dell'Opera del Duomo)
– au clocher de Giotto (Campanile di Giotto)
– au Baptistère de San Giovanni (Battistero di San Giovanni)

Les billets peuvent être achetés sous forme de forfait de billets, dans différentes configurations. Je ne citerai pas le meilleur forfait, car tout le monde est intéressé par un ensemble d’attractions différent. Voici un lien où vous trouverez quelques suggestions.
Check it out: forfaits de billets pour les attractions proches de la cathédrale de Florence – [cliquez]

AVERTISSEMENT!
Dans les forfaits de billets, faites attention à la similitude des mots Duomo i Dome. Duomo signifie Cathédrale et Dome est l'abréviation de Dome Brunelleschi, c'est-à-dire le dôme de la cathédrale. L'achat d'un billet incluant l'entrée au Duomo n'est pas la même chose que l'entrée au Dôme.
Il s'agit d'une erreur courante que font les touristes qui achètent un billet mentionnant l'entrée au Duomo (gratuite), en le confondant avec l'entrée au Dôme.

Cathédrale de Santa Maria del Fiore, Les coordonnées GPS:
43°46’23.4″N 11°15’20.2″E
43.773173, 11.255613 - cliquez et définissez votre itinéraire

2. Le clocher de Giotto (Campanile di Giotto)
Clocher de Giotto, au premier plan (hors cadre), Florence

Mince, belle et grande (85 m). Il s'agit du clocher de Giotto qui, comme son nom l'indique, a été conçu par Angiolo di Bondone, appelé Giootto en abrégé du diminutif de son nom (Angiolotto). Malheureusement, Giotto n'a pas vécu assez longtemps pour voir la construction terminée. Après lui, les travaux furent exécutés par deux autres architectes et la construction fut achevée par Francisco Talenti, qui ajouta en même temps une fenêtre de sa propre conception au dernier étage du clocher.
Il y a sept cloches dans le clocher. Le plus grand "Campanone" pèse 5300 2 kg, mesure 2,1 mètres de diamètre et 1705 mètres de haut, a été construit en XNUMX et il vaut mieux ne pas l'entendre lorsque vous visitez la plate-forme d'observation, car on l'entend probablement dans toute la Toscane.
Il y a 414 marches menant à la plate-forme d'observation et pour atteindre le sommet, vous devez toutes les gravir :) de vos propres pieds. Il n'y a pas d'ascenseur ou d'autres installations.

Billets d'entrée: disponible séparément – ​​[cliquez] ou plus rentable à l'intérieur forfait de billets – [cliquez]

Le clocher de Giotto, Les coordonnées GPS:
43°46’22.2″N 11°15’20.5″E
43.772843, 11.255706 - cliquez et définissez votre itinéraire

3. Baptistère de San Giovanni (Battistero di San Giovanni)
Florence. – dans le coin inférieur gauche, le bâtiment du Baptistère de San Giovanni

Comparé à la cathédrale voisine et au clocher de Giotto, le baptistère de San Giovanni est minuscule. Une petite chose qui semble être un ajout mineur. En fait, parmi les bâtiments situés sur le doigt, le baptistère est le plus ancien et se trouvait ici avant l'apparition de tous les autres bâtiments.
Un changement d'époque est directement lié au baptistère florentin, car dans l'un des murs de ce bâtiment (celui du nord) se trouve une porte conçue par Lorenzo Ghiberti, à partir de laquelle est conventionnellement daté le début de l'époque de la Renaissance.

La porte nord de Lorenzo Ghiberti
photo : Sailko sur les principes CC BY-SA 3.0

Une autre porte de renommée mondiale (du même designer), que Michel-Ange appelait la Porte du Paradis, est installée dans un autre mur (est) du baptistère.

La porte du paradis de Lorenzo Ghiberti, Florence
photo : Sailko sur les principes CC BY-SA 3.0

La dernière et troisième porte d'Andrea Pisano prend place dans le mur sud. A l'origine, elles servaient de portes principales du baptistère (dans le mur oriental), mais ont été remplacées par les Portes du Paradis.

Lors de la visite du baptistère, il convient de prêter attention à l'immense horloge zodiacale en forme de mosaïque au sol. Il est fort probable (jusqu'à ce qu'une lanterne soit ajoutée au sommet du bâtiment au XIIIe siècle pour couvrir le trou d'entrée) que la mosaïque ait servi d'horloge astronomique active. Le jour du solstice d'été, vers midi, un rayon de soleil entra par une ouverture au sommet du dôme et illumina le sol au centre du zodiaque en marbre pendant quelques minutes. Une horloge zodiacale presque identique, toujours utilisée aujourd'hui, se trouve dans la basilique de San Miniato al Monte, également à Florence.

Horloge zodiacale du baptistère de Florence
photo : Sailko sur les principes CC BY-SA 3.0

Il convient d'ajouter que pendant des siècles, le Battistero di San Giovanni a été le principal baptistère de Florence et que la plupart des personnalités florentines célèbres y ont été baptisées, notamment Dante Alighieri et la part du lion de la famille Médicis. De nos jours, les baptêmes ont encore lieu ici tous les samedis.
Un bâtiment discret avec une grande histoire !

Billets Baptistère :
- petit paquet [cliquez]
- gros paquet [cliquez]

Baptistère de San Giovanni, Les coordonnées GPS:
43°46’23.4″N 11°15’18.3″E
43.773173, 11.255089 - cliquez et définissez votre itinéraire

4. Place Signoria (Piazza della Signoria)
Place Signoria et Palais Vecchio, Florence

La place la plus importante de Florence a été construite assez tard et son emplacement ne peut guère être considéré comme accidentel. Il y a une histoire très intéressante qui y est associée.
Afin d'éviter d'entrer trop profondément dans les dates et les faits, et ce n'est pas nécessairement nécessaire, je mentionnerai seulement que dans le turbulent XIIIe siècle, deux factions principales se disputaient le pouvoir dans la ville : les partisans du pape (les Guelfes) et les partisans du Saint-Empire. Empire (Gibelins).
Les Guelfes provenaient principalement du groupe social des marchands et des commerçants, et les Gibelins des magnats. Comme vous pouvez facilement le deviner, la famille marchande Médicis s’est rangée du côté des Guelfes.
La lutte d'influence fut longue (elle fut menée par plusieurs générations de Médicis), et l'avantage et le pouvoir changèrent de main à plusieurs reprises. La décision finale fut prise en 1289, lorsque les Guelfes vainquirent les Gibelins dans une bataille près d'Arezzo (précisément à Campaldino). Un fait intéressant est que le jeune poète Dante Alighieri (il avait 24 ans) a participé à cette bataille. Plus de 1700 2000 Gibelins perdirent la vie et plus de XNUMX XNUMX d’entre eux furent faits prisonniers. Comme Dante l'a rappelé plus tard, le chef des Gibelins, qui a reçu une balle dans la gorge pendant la bataille, est tombé dans la rivière et a ainsi mis fin à ses jours.
Quatre ans plus tard, les nouvelles autorités de Florence ont publié ce qu'on appelle Règlements de justice, privant les magnats du droit d'exercer le pouvoir indéfiniment. Désormais, le pouvoir à Florence était réservé exclusivement aux membres des corporations commerciales de la ville. Une nouvelle et deuxième République de Florence était née.
Quel rapport avec le carré ? Eh bien, à l'endroit où se trouve aujourd'hui une place permanente, il y avait des maisons gibelines. Par décision des autorités de Florence en 1298, les maisons des familles gibelines furent démolies et à leur place furent construits une place et un nouveau siège des autorités de la ville : l'hôtel de ville avec un immense clocher. Dans ces circonstances, la création de la place et de l'hôtel de ville est difficile à comprendre autrement que comme un éternel symbole du triomphe des Guelfes (marchands menés par les Médicis) sur les Gibelins (magnats).
Cependant, la symbolique de la place est encore plus profonde ! Il suffit de regarder sous vos pieds en marchant dessus. En mettant en œuvre le projet de construction de la place et de la mairie, les habitants de Florence ont eu une autre idée. Ils décidèrent de démanteler les palais appartenant aux magnats gibelins et de recouvrir toute la place avec les pierres récupérées. La richesse de Magnacija était réduite au rôle de pavés.

En vous promenant sur la place, vous rencontrerez plusieurs objets intéressants et incontournables :
– La fontaine de Neptune avec une sculpture en marbre blanc de Neptune
– sculpture de David de Michel-Ange (malheureusement, il y a une copie sur la place, et l'original a été déplacé et est exposé au musée Galleria dell'Accademia
– le groupe Herkules i Kakus (juste à côté de Dawid) de Baccio Bandinelli

Localisation d'objets intéressants sur la place Signoria, Florence

En observant le trottoir de la Piazza della Signoria, vous tomberez peut-être sur une petite plaque commémorative ronde (près de la fontaine de Neptune). La plaque n'est pas très visible, mais est un souvenir d'événements inhabituels liés aux activités de l'influent dominicain Girolamo Savonarola. Grâce à ses efforts, le « feu de joie de la vanité » fut allumé à cet endroit précis le 7 février 1497. En pratique, il s’agissait d’un énorme tas à plusieurs niveaux constitué d’objets pris aux habitants de Florence. Les objets collectés étaient ce qu'on appelle « signes de vanité », c'est-à-dire des entités indiquant un luxe et une richesse excessifs. Comme vous pouvez facilement le deviner, des objets extrêmement précieux se sont retrouvés sur le bûcher, y compris des œuvres d'art reconnues (on sait avec certitude que plusieurs œuvres de Botticelli ont été brûlées ici). La collecte de « jetons de vanité » a duré un mois dans la ville, et certains historiens affirment que les « Soldats de Dieu » qui l'ont menée ont gagné beaucoup d'argent, car apparemment tout n'a pas fini dans le tas :)
Comme il sied au berceau du commerce, il y avait aussi un marchand florentin qui proposa d'acheter un tas de « jetons de vanité » pour vingt mille florins. En échange, il garantissait la libération définitive de la ville de tous les « signes de vanité » rassemblés dans le tas. Ce serait probablement l’affaire de sa vie.
L'histoire de ce lieu s'achève quelques semaines plus tard. La fortune se détourna de Savonarole et avec elle de Florence. Il a été reconnu hérétique lors d'un procès religieux, puis condamné à mort. Girolamo Savonarola fut pendu pour la première fois et son cadavre fut brûlé vif exactement au même endroit où avait récemment brûlé le « feu de joie de la vanité ». Les cendres du dominicain furent jetées dans le fleuve Arno afin qu'il ne reste aucune relique de lui. Au cours des 250 années suivantes, le procès de Savonarole a vu ce qu'on appelle une erreur intolérable, et le pape Benoît XIV l'a inclus dans l'index des « bienheureux serviteurs de Dieu et hommes vénérables et saints éminents ».

Place de la Signoria, Les coordonnées GPS:
43°46’11.2″N 11°15’20.0″E
43.769763, 11.255563 - cliquez et définissez votre itinéraire

5. Palais Vecchio (Palazzo Vecchio)

Intérieur du Palazzo Vecchio :

Le rôle que devait jouer le Palazzo Vecchio dans la ville était clair dès le début : il devait être le siège principal et le centre central du pouvoir. C'est arrivé! Les maisons des Gibelins vaincus furent démolies et à leur place fut construit un hôtel de ville, symbolisant les principes fondamentaux défendus par les Guelfes victorieux. La forme simple et austère de la mairie reflétait et reflète encore les valeurs du nouveau gouvernement : modération et économie.
Le système de gouvernance adopté par Florence était carrément révolutionnaire à cette époque. En Europe, il y avait des monarchies féodales avec un transfert de pouvoir sur la base de l'héritage, et à Florence, quelque chose comme des élections aléatoires ont commencé à être organisées !
Le système était assez intéressant, car les élections avaient lieu tous les deux mois (!!!), et tout se déroulait en public, sur la place Signoria, devant la mairie.
Les candidats aux sièges du conseil municipal pouvaient se présenter eux-mêmes. Tous les membres des corporations et corporations (marchands, propriétaires d'usines, banquiers, mais aussi artisans, commerçants et artistes) avaient le droit de s'inscrire, mais seulement après avoir atteint l'âge de trente ans. Les faillis, les arriérés d'impôts et les aristocrates n'avaient pas le droit de présenter leur candidature.
A quelques jours de la fin de la législature en cours, les habitants de Florence se sont rassemblés sur la place devant la mairie. Après les discours et cérémonies traditionnelles, huit noms ont été tirés au sort dans des sacs de cuir scellés (parmi tous les inscrits) : les membres du conseil (priori) et le porte-étendard (gonfalonier) à leur tête.
Grâce à ces élections, les Florentins rassemblés sur la place ont eu un fort sentiment de participation et d'influence sur le fonctionnement de leur ville. Beaucoup d’entre eux, grâce au tirage au sort, auraient pu être élus à la Signoria (c’est-à-dire au Conseil municipal) à tout moment.
Le Palazzo Vecchio est toujours le siège du gouvernement de la ville.

La tour de 94 mètres de haut avec une plate-forme d'observation et le palais Vecchio sont ouverts aux touristes et l'entrée est payante.

vérifier: billets d’entrée au Palazzo Vecchio – [cliquez]

Palais Vecchio, Les coordonnées GPS:
43°46’09.3″N 11°15’21.6″E
43.769238, 11.255995 - cliquez et définissez votre itinéraire

6. Galerie des Offices (Galleria degli Uffizi)
Galerie des Offices, Florence

Uffizi en italien signifie : bureaux. Cela en dit long sur la destination initiale du bâtiment. Les institutions administratives et les tribunaux florentins étaient censés fonctionner ici.
L'initiateur du projet était Cosimo I de' Medici et le principal architecte était Giorgio Vasari. Malheureusement, tous deux moururent avant la fin de la construction et le projet fut réalisé par le fils de Cosimo, Francesco I de Médicis, et Bernardo Buontalenti.
Sur ordre de Francesco Ier de Médicis, le dernier étage du bâtiment fut immédiatement désigné comme galerie d'art pour les collections rassemblées par les Médicis et, au fil du temps, des œuvres d'art commencèrent à occuper d'autres pièces et étages du bâtiment.
Actuellement, la Galerie des Offices est l'un des musées les plus célèbres et les plus importants au monde. Les plus grandes œuvres d'art sont exposées dans des intérieurs extraordinaires, par des artistes probablement connus de tous : Giotto, Sandro Botticelli, Léonard de Vinci, Michel-Ange, Raphaël, Albrecht Dürer, Titien, Rubens, Antoon van Dyck, Rembrandt, Caravaggio... et tous ceci sous un même toit, en un seul endroit. Je le recommande vraiment, ça vaut vraiment le coup (même si ce n'est pas donné).

Un des intérieurs de la Galerie des Offices, Florence
photo: Marta De Bortoli1991 à conditions CC BY-SA 4.0

Malheureusement, la qualité de l'exposition et la popularité du musée rendent son accès très difficile. Vous ne pouvez même pas rêver d'acheter des billets sur place. Cela doit être traité à l’avance et cela vaut la peine de le faire beaucoup plus tôt. Si vous ne parvenez pas à acheter un billet d'entrée régulier, vous pouvez rechercher la possibilité de rejoindre un groupe organisé avec un guide. Ces billets sont un peu plus chers (y compris le prix du service du guide), mais parfois il n'y a tout simplement pas d'autre. option.
Vous trouverez ci-dessous des liens vers deux distributeurs de billets. Vous trouverez ici diverses options, à différents prix. La disponibilité change rapidement, je ne recommanderai donc pas une source sélectionnée, car elle pourrait s'avérer épuisée et indisponible pour le moment.
Parcourez simplement les options et choisissez la version qui vous convient le mieux. Parmi ces propositions, vous trouverez également ce qu'on appelle pass, contenant des forfaits de billets pour plusieurs attractions à la fois (parfois cela en vaut la peine, en raison du prix).
consultez:
– Billets : billets pour la Galerie des Offices – [cliquez]
– GYG : billets pour la Galerie des Offices – [cliquez]

Galerie des Offices, Les coordonnées GPS:
43°46’06.7″N 11°15’21.0″E
43.768540, 11.255827 - cliquez et définissez votre itinéraire

7. Pont de Vecchio (Ponte Vecchio)
Ponte Vecchio - vue depuis le point de vue de la place Michel-Ange, Florence

Sans quelques événements, le pont porterait aujourd’hui un nom complètement différent. Il s'appellerait très probablement : Butcher's Bridge. L'histoire est courte mais très intéressante.
La structure que nous connaissons aujourd'hui est le quatrième pont à se dresser à cet endroit. Le premier (datant de l’époque de la Rome antique) était en bois et, au fil du temps, il a été remplacé par une structure plus récente et de meilleure qualité. Malheureusement, deux inondations (aux XIIe et XIVe siècles) détruisirent le pont à deux reprises. L'actuelle (quatrième) structure en pierre a été construite en 1345 et est heureusement encore en bon état.
Le pont a toujours été un lieu privilégié pour le commerce, c'est pourquoi des magasins ont immédiatement commencé à y apparaître. Au début, il s'agissait principalement de boucheries et de poissonneries, puis elles furent rejointes par des ateliers de tannerie. J'imagine que cet ensemble de biens et services générait une telle puanteur qu'on pouvait se diriger vers le pont les yeux fermés, guidé par l'odeur.
Puis sont venus les changements. Ils ont commencé grâce à Cosme Ier de Médicis, qui a eu l'idée de construire un passage sûr reliant le siège principal du pouvoir (Palazzo Vecchio) aux quartiers d'habitation situés de l'autre côté de l'Arno, qui était le Palais Pitti. L'ordre de développer le projet fut bien entendu confié à l'architecte préféré des Médicis, Giorgio Vasari. Un projet a été rapidement élaboré pour construire un couloir isolé de 1 km de long qui traverse les toits et les façades d'autres bâtiments, y compris les toits des magasins du pont de Vecchio.
On peut supposer que les Médicis étaient heureux d'emprunter ce passage discret, car les puanteurs des ateliers de viande, de poisson et de tannerie commençaient à les déranger. Il est vrai que Cosme Ier n'a pris aucune mesure dans cette affaire, mais son fils Ferdinand Ier de Médicis a catégoriquement décidé (1593) que les activités exercées auparavant sur le pont seraient remplacées par des ateliers d'orfèvrerie.
Aujourd'hui le pont ne sent que l'or et cette odeur ne dérange personne. Nous avons donc le Pont du Vecchio, même si, comme je l'ai mentionné au début, l'histoire et le nom qui lui est associé auraient pu se révéler complètement différents.

AVERTISSEMENT!
L'entrée au pont et sa traversée sont gratuits, mais s'arrêter à l'une des expositions peut conduire à la ruine complète de votre portefeuille et du budget de votre ménage :)

Ponte Vecchio, Les coordonnées GPS:
43°46’04.6″N 11°15’11.2″E
43.767948, 11.253112 - cliquez et définissez votre itinéraire

8. Fleuve Arno
Fleuve Arno, Florence

J'ai marqué ce point du voyage uniquement pour vous encourager à parcourir une courte distance le long du fleuve Arno, vers l'endroit où le pont de Vecchio est magnifique. Le soir, la vue depuis cet endroit devient encore plus attrayante car le soleil couchant illumine magnifiquement le pont et la ville.

Vue depuis la rive de l'Arno jusqu'au Ponte Vecchio, Les coordonnées GPS:
43°46’08.7″N 11°15’06.2″E
43.769074, 11.251710 - cliquez et définissez votre itinéraire

9. Palais Pitti
Palais Pitti, Florence

Le Palais Pitti, comme son nom l’indique à juste titre, n’a pas été construit par les Médicis. Il a été construit (mais jamais achevé) par Luca Pitti, le juge en chef de Florence, un homme d'une énorme influence et pouvoir, et un partisan et un homme de confiance de Cosimo de' Medici (Cosimo di Giovanni de' Medici).

Lucques Pitti – portrait
source Wikipédia selon les règles du domaine public

Luca Pitti était tellement l'homme de confiance de Kosma que pendant plusieurs années, lorsque Koma était incapable de gouverner en raison de sa santé, Luca le faisait à sa place. De nombreux historiens affirment que l'énorme fortune de Pitti a été créée en grande partie grâce aux expressions de gratitude des Médicis et à l'utilisation d'une forte influence politique. Il n'existe aucune preuve qui confirmerait clairement que c'est ainsi que Pitti a acquis une énorme richesse, mais d'un autre côté, il est difficile d'imaginer que Pitti n'utiliserait pas sa position pour le faire. La richesse acquise par Pitti le poussa à construire un nouveau palais. Les ambitions de Pitti étaient grandes et le bâtiment était censé surpasser même le palais des Médicis par sa taille et sa beauté. Apparemment, en toute discrétion, Pitti a ordonné au concepteur de veiller à ce que les fenêtres de son palais soient au moins aussi grandes que les portes du palais des Médicis. Il est intéressant de noter qu'à ce jour, on ne sait pas clairement qui était le designer employé par Pitti !!!
La mort de Cosme de Médicis (1er août 1464), par une étrange coïncidence, fit ressentir à Pitti un grave manque d'accès à l'argent et il dut rapidement (1465) arrêter la poursuite de la construction du palais, qu'il n'acheva jamais. Le bâtiment est resté dans cet état pendant les 85 années suivantes. Ce n'est qu'en 1550 qu'un autre Médicis (Cosme Ier) acheta le bâtiment aux héritiers de Pitti, le termina et en fit la résidence principale des Médicis, dirigeants du Grand-Duché de Toscane.
Actuellement, le Palazzo Pitti abrite des musées et constitue le plus grand complexe muséal de Florence. Il y a quatre objets à l'intérieur :
– Galleria Palatina (peintures, dont des œuvres de Raphaël et Titien)
– Galleria d'Arte Moderna (Galerie d'Art Contemporain)
– Museo degli Argenti (Musée de l'Argenterie)
– Galleria del Costume (Galerie des Costumes)

vérifier: billets pour le Palais Pitti – [cliquez]

Palazzo Pitti, Les coordonnées GPS:
43°45’54.9″N 11°15’00.1″E
43.765235, 11.250030 - cliquez et définissez votre itinéraire

9.1 Jardin de Boboli

Le magnifique et vaste jardin de Boboli (11 hectares) (inscrit sur la liste de l'UNESCO) est adjacent au bâtiment du Palazzo Pitti. Le jardin a été créé sur ordre de Cosme Ier de Médicis pour son épouse Eleonora di Toledo. Vous y trouverez des étangs et des fontaines richement décorées, reliés par des sentiers pédestres. Grâce à son emplacement (sur une colline), le jardin offre une vue magnifique sur les toits de Florence.
J'ai été tenté d'écrire que le jardin de Boboli est un bon endroit pour se reposer avant de continuer la promenade, mais la taille immense de cet établissement donne envie de s'y promener, donc visiter ici est plus une promenade plus approfondie qu'un repos.
Cependant, si vous cherchez un endroit pour vous détendre, vous trouverez certainement votre bonheur dans le jardin.
L'achat de billets d'entrée au Jardin de Boboli donne également droit à l'entrée au Musée de la Porcelaine (9.2) et au Jardin Bardini (9.3), situés sur le chemin de la Place Michel-Ange (10).

Sprawdź: billets d’entrée au Jardin de Boboli – [cliquez]

Jardin de Boboli, Les coordonnées GPS:
43°45’49.3″N 11°15’04.7″E
43.763698, 11.251300 - cliquez et définissez votre itinéraire

9.2 Musée de la porcelaine de Florence

Le musée est situé dans l'un des points les plus élevés du jardin de Boboli, dans ce qu'on appelle le bâtiment. "le casino des chevaliers". L'exposition contient plus de 2000 XNUMX pièces de produits en porcelaine donnés aux dirigeants de Toscane par d'autres dirigeants européens et achetés par eux.

Musée de la Porcelaine
, Les coordonnées GPS:
43°45’42.5″N 11°15’08.0″E
43.761810, 11.252214 - cliquez et définissez votre itinéraire

9.3 Jardin et villa de Bardinia

Un jardin situé à flanc de colline avec diverses plantations de fleurs et le célèbre tunnel de glycines. Cependant, avant d'aller voir le magnifique tunnel fleuri, sachez que la glycine de Florence fleurit le plus souvent de la mi-avril au début mai. En dehors de cela, parfois le tunnel ne fait pas grande impression.
Dans le jardin il y a une petite terrasse avec vue sur Florence et la Villa Bardini, où sont exposées les peintures de Pietro Annigoni.

Jardin Bardini – tunnel de glycine, Les coordonnées GPS:
43°45’47.8″N 11°15’27.5″E
43.763281, 11.257628 - cliquez et définissez votre itinéraire

Villa Bardini, Les coordonnées GPS:
43°45’50.5″N 11°15’22.4″E
43.764034, 11.256231 - cliquez et définissez votre itinéraire

10. Place Michelangelo avec vue panoramique sur Florence (Piazzale Michelangelo)
Point de vue sur la Piazza Michelangelo, Florence

La Piazza Michelangelo est le point de vue le plus important et le plus célèbre de Florence. De cet endroit, des photos sont prises montrant la puissante cathédrale de Santa Maria del Fiore entourée du reste des bâtiments de la ville. De là, vous pouvez prendre un grand nombre de photos avec des gros plans de différentes parties de la ville. Vous avez tout Florence ici à portée de main, et si vous venez de vous promener dans la ville, vous reconnaîtrez tous les endroits que vous avez visités en un instant.
Un spectacle époustouflant !

Place Michel-Ange avec panorama sur Florence, Les coordonnées GPS:
43°45’54.9″N 11°15’00.1″E
43.765235, 11.250030 - cliquez et définissez votre itinéraire

11. Église de Santa Croce
Église de Santa Corce, Florence

Au fil du temps, l’église de Santa Corce a acquis le nom de Panthéon. Au fil des siècles, elle est devenue le lieu de repos de nombreux personnages célèbres et importants de l'histoire de Florence, mais aussi de l'extérieur. La basilique entière est remplie de tombeaux. Rien que sur le sol de l'église, vous trouverez 276 (!!!) pierres tombales en marbre, et sur les murs se trouvent des pierres tombales impressionnantes.
Santa Croce est aujourd'hui considérée comme l'une des églises les plus importantes d'Italie. Il est visité avec impatience et de plus en plus par les touristes qui viennent voir, entre autres : tombes de : Michel-Ange, Galilée, Nicolas Machiavel, Gioacchino Rossini (compositeur), Julia Clara-Bonaparte et Charlotte Bonaparte (épouse et fille de Napoléon Buonaparte).
Dante Alighieri a également sa pierre tombale ici, mais ses cendres n'y sont pas. Florence a essayé de les ramener, mais Ravenne. où ils se trouvent actuellement ont refusé de les remettre.
Plusieurs Polonais célèbres sont également enterrés à Santa Croce, notamment : Michał Ogiński (compositeur) et Aleksandra Moszczeńska (la bien-aimée de Juliusz Słowacki, décédée à l'âge de 22 ans).

Église de Santa Croce, Les coordonnées GPS:
43°46’07.3″N 11°15’44.1″E
43.768700, 11.262261 - cliquez et définissez votre itinéraire

12. Couloir Vasari (Corridoio Vasariano)
Fragment du couloir Vasari vu depuis la fenêtre de la Galerie des Offices, Florence

Le couloir Vasari est entouré de nombreux secrets. Il apparaît souvent dans la littérature comme un passage secret, utilisé pour se déplacer inaperçu entre les deux rives de l'Arno. Elle fut ouverte aux visiteurs pendant une courte période, mais pour des raisons de sécurité (sa structure fut gravement endommagée par un attentat à la bombe en 1993).
Lorsque les Médicis régnant sur Florence, ou plus précisément Cosme Ier, achetèrent à la famille Pitti leur palais inachevé (Palazzo Pitti), il acheva sa construction et y déplaça le siège principal de la famille Médicis. Au fil du temps, l'idée a émergé de créer une connexion sûre et rapide entre le principal centre du pouvoir de Florence, le Palazzo Vecchio, et le Palazzo Pitti. La commande pour la conception et la réalisation fut confiée à l'architecte de la cour des Médicis, Giorgio Vasari.

Le tracé du corridor Vasari marqué sur une image satellite de Google Maps

Le couloir commence dans les appartements d'Eleonora di Toledo (épouse de Cosimo I) au deuxième étage du Palazzo Vecchio, traverse le toit de l'église de San Pier Scheraggio et pénètre dans le dernier étage de la Galerie des Offices, en continuant le long de ses couloirs. . Sur le mur opposé, la Galerie des Offices est clairement visible car il s'agit d'une structure soutenue par de solides colonnes et qui longe le fleuve Arno jusqu'au Ponte Vecchio. Le couloir traverse le Ponte Vecchio comme superstructure sur les toits des ateliers d'artisanat, et sur l'autre rive il contourne étrangement la Tour Mannelli, collée à ses murs sur des consoles. La famille Manelli n'a accepté aucune modification à la structure de la tour, Vasari a donc dû la contourner lors de la création d'une telle structure.

Le tracé du couloir Vasari autour de la tour Mannelli :

Ensuite, le couloir traverse la structure voûtée de la Via de Bardi et longe la façade de l'église de Santa Felicita, à laquelle il dispose d'une entrée spéciale vers un balcon intérieur séparé et sûr, afin de garantir que la famille princière puisse participer à la masse sans avoir à se mêler au peuple. Ensuite, le couloir de la rue Guicciardini passe derrière les bâtiments en direction du jardin de Boboli et, en passant par la grotte des Buontalenti, entre dans le palais Pitti par un passage étroit.
J'ai inclus cette description car le couloir Vasari est sans aucun doute une attraction très intéressante de la ville. Comme il n'est pas ouvert au public, il ne peut être vu que de l'extérieur. Par pure coïncidence, son parcours coïncide bien avec notre projet de visiter Florence. Pendant la promenade, la recherche d'un couloir rendra votre expérience touristique encore plus intéressante. Les photos ci-dessous vous aideront certainement beaucoup. Je recommande! Le jeu est vraiment amusant !

Florence – hôtels et hébergements

Si possible, cela vaut la peine de passer la nuit à Florence. Comme toute ville assiégée par les touristes d'un jour, Florence change le soir. Cependant, tout dépend de la taille de votre portefeuille. Vous pouvez toujours chercher quelque chose à proximité de la ville et, disposant de votre propre moyen de transport, rester en ville jusqu'à tard dans la nuit, puis passer la nuit en dehors de Florence.
Vous trouverez ci-dessous quelques suggestions. Veuillez ne pas les utiliser comme indication spécifique des hôtels que je recommande. Considérez-les comme un bon point de départ pour une exploration plus approfondie. Les liens que j'ai postés utilisent le mécanisme du moteur de recherche qui, à côté d'un hôtel spécifique, propose toujours d'autres offres similaires, souvent avec des prix plus attractifs. De plus, les liens contiennent des filtres que j'ai préparés. Ils évitent l’affichage d’offres qui pourraient encombrer inutilement les résultats de recherche et restreignent de manière appropriée la zone de recherche à celle qui nous intéresse. Vous n’êtes donc pas obligé de le faire manuellement à chaque fois. Je recommande d'utiliser ces liens car ils facilitent votre recherche et vous font gagner du temps.

B&B La Nannina – [cliquez]

La maison de Rebecca Florence – [cliquez]

CASA IVH BNB – [cliquez]

5/5 - (98 voix)

Important pour moi!

Donnez une bonne note à l'article (5 étoiles bienvenues 😀 ) !
C'est gratuit et pour moi c'est très important ! Le blog vit de visites et grâce à cela il a une chance de se développer. Fais-le s'il-te-plaît et ... merci d'avance!

Si vous aimez mes guides, vous trouverez certainement utile celui que j'ai créé catalogue de guides - [cliquez]. Vous y trouverez des idées toutes faites pour vos prochains voyages, des descriptions d'autres destinations touristiques et une liste alphabétique de guides répartis par pays, villes, îles et régions géographiques.

je poste aussi Lien du profil Facebook - [cliquez]. Entrez et appuyez sur "Observerwuj", alors vous ne manquerez pas de nouvelles entrées inspirantes.

Eh bien, à moins que vous ne préfériez Instagram. Je ne suis pas un démon des réseaux sociaux, mais vous pouvez toujours compter sur quelque chose de sympa à regarder mon profil instagram - [cliquez]. Le profil acceptera volontiers tout adepte qui l’aime.

Je rends le contenu que je crée disponible gratuitement avec copyright, et le blog survit grâce à la publicité et à la coopération des affiliés. Ainsi, des publicités automatiques seront affichées dans le contenu des articles, et certains liens sont des liens affiliés. Cela n'a aucun effet sur le prix final du service ou du produit, mais je peux gagner une commission pour l'affichage d'annonces ou l'utilisation de certains liens. Je ne recommande que des services et des produits que je trouve bons et utiles. Depuis le début de l'existence du blog, je n'ai publié aucun article sponsorisé.

Certains des lecteurs qui ont trouvé les informations ici très utiles me demandent parfois comment vous pouvez soutenir le blog ? Je n'organise pas de collectes de fonds ou de programmes de soutien (type : patronite, zrzutka ou "acheter du café"). La meilleure façon est d'utiliser des liens. Cela ne vous coûte rien et le support du blog est auto-généré.

Pozdrawiam




Un commentaire sur "Florence – carte, plan de visite, attractions, hébergement, faits intéressants »

  • o
    Lien direct

    Merci beaucoup pour votre blog - c'est une inspiration pour moi et une autre ville visitée grâce à votre brillant plan. Je le recommande à tous mes amis.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *